Consultations nationales en vue de la formulation d’une vision et propositions politiques des réseaux d’OP et d’OSC pour la promotion de systèmes alimentaires durables en Afrique de l’Ouest


En Afrique de l’Ouest, l’économie alimentaire connaît une mutation rapide tirée par la croissance démographique, l’urbanisation rapide des villes et l’accroissement des revenus moyens. Elle regroupe tous les segments de la production, de la transformation, et de la commercialisation des produits agricoles et agroalimentaires entrant dans l’alimentation humaine. Elle est de nos jours le principal secteur de création de richesse et d’emplois malgré l’émergence des services et des mines.

Elle représente 178 milliards USD soit 36% du PIB régional (note OCDE – 2018). A travers ces différents segments en amont et en aval de la production agro sylvo pastoral et halieutique, elle contribue globalement à la diversification de l’économie. Sa dynamique actuelle et son potentiel inspirent que toute stratégie probante pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de résilience des communautés, s’appuie en plus du segment de la production agro sylvo pastorale et halieutique, les activités en val (transformation, commercialisation) et la gestion durable des ressources naturelles.
La contrainte alimentaire projetée (forte accroissement des personnes à nourrir) implique un réel besoin d’accroissement des efforts pour assurer dans les territoires une offre d’aliments nutritifs et en quantité suffisantes pour les populations. Cela constitue un enjeu important pour les exploitations familiales et les organisations paysannes. La jeunesse de la population et les ressources naturelles dont la région dispose toujours, constituent un véritable atout pour soutenir le développement de systèmes alimentaires durables susceptibles de relever par ce défi si les conditions politiques appropriées sont mises en œuvre.
D’où l’engagement des réseaux d’OP et d’OSC pour promouvoir et défendre des mesures efficaces visant des réformes radicales des systèmes alimentaires
Le ROPPA et plusieurs autres réseaux d’OP, d’OSC et des acteurs des chaînes de valeur sont engagés dans la transformation du secteur ASPH et la promotion de systèmes alimentaires durales. A travers leurs tissus associatifs ancrés au sein des communautés locales, ces réseaux mènent diverses actions allant du soutien à la production, la transformation et la mise en marché, l’amélioration de l’environnement politique, physique…
En 2020, face aux différentes crises à l’oeuvre, 12 de ces réseaux ont mis en place le Comité de Veille et d’Action (CVA) avec pour objectif de susciter l’engagement des réseaux d’organisations paysannes, des agriculteurs, des éleveurs, des pasteurs et de la société civile aux côtés des États et des institutions régionales dans la gestion efficace des crises, notamment de celle née de la pandémie du COVID 19. Concrètement il s’agira d’organiser une veille et des réflexions prospectives et de formuler des propositions pour soutenir la mise en œuvre de politiques véritablement favorables à des systèmes alimentaires durables, susceptibles de garantir la sécurité et la souveraineté alimentaire, l’équité, la paix et l’autonomisation des femmes et des jeunes, la gestion durable des ressources naturelles et de la biodiversité.
Pour ce faire le CVA a prévu d’organiser des réflexions thématiques pour construire ses propositions. Les systèmes alimentaires durables constituent une des 4 thématiques prioritaires retenues par le CVA.
Dans son action, le ROPPA se propose de mobiliser la participation des différents réseaux d’OP et d’OSC membres et non du CVA, à la réflexion qu’il va engager dans les pays et au niveau régional. Il s’agira ainsi pour le ROPPA de co-construire avec la plupart des réseaux d’OP et d’OSC qui voudraient s’engager avec lui, une base de propositions et d’argumentaires pour participer au processus des consultations nationales, régionales et mondiales sur les systèmes alimentaires, lancé par les Nations Unies.
Pour la réalisation de ces réflexions au niveau du Burkina Faso ; la CPF Co-organise avec le ROPPA les 22 et 23 juin 2021 à Ouagadougou , des consultations nationales en vue de la formulation d’une vision et propositions politiques des réseaux d’OP et d’OSC pour la promotion de systèmes alimentaires durables en Afrique de l’Ouest Cette activité a pour objectif de contribuer à la formulation d’une vision et de propositions nationales en vue de construire des positions et propositions politiques régionales des réseaux d’OP et d’OSC pour soutenir la mise en œuvre de politiques, stratégies et initiatives publiques/privés favorables à la promotion de systèmes alimentaires durables en Afrique de l’Ouest.
Il s’agira pour les leaders paysans membres de la CPF de: (i)Développer une compréhension commune des différents groupes d’acteurs sur les enjeux et implication des systèmes alimentaires pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le développement économique inclusif, la paix et l’équité (ii)Formuler une note de propositions visant l’amélioration des politiques sectorielles majeures pour soutenir une transformation profonde des systèmes alimentaires en vue d’assurer une réalisation efficace des objectifs de développement ; (iii) Adopter un agenda de dialogue avec les parties prenantes et les décideurs politiques au niveau local (collectivités) et national