Confédération Paysanne du Burkina BF

L’Agriculture de précision :La Fédération des Professionnels agricoles du Burkina dans l’ère du temps

Selon les experts au 6ème Forum africain sur la révolution verte à Nairobi, les pays africains doivent exploiter les TIC (Technologies de l’information et des communications) pour moderniser le secteur agricole et renforcer sa contribution à la croissance économique. Les TIC vont propulser la transformation de l’agriculture en Afrique et en particulier au Burkina Faso. La FEPAB depuis une disait d’année s’est inscrite dans cette dynamique de l’usage des TIC des connaissances, le pour l’acquisition renforcement institutionnel, la visibilité des actions et des acteurs, le suivi des membres et des exploitations et la mise en marchés des produits agricoles. dynamique s’est renforcé, par la conduite d’un projet du projet vise à « contribuer à l’amélioration de la compétitivité de la chaîne de valeurs maïs à travers l’utilisation de TIC et expérimentations au service des producteurs » avec le soutien technique et financier de CTA, Afdi, Agricord. L’objectif global visé par la mise en œuvre de ce projet est de contribuer à l’amélioration de la compétitivité de la chaîne de valeur maïs à travers l’utilisation et l’expérimentation de TIC au service des producteurs.
Dans le cadre de ce projet, une expérience pilote d’utilisation des drones pour le suivi des exploitations agricoles familiales à travers la collecte des informations agronomiques durant toutes la campagne de production auprès de 10 producteurs pilotes dans la commune de Koukaoulé, situé à une trentaine de kilomètre de la ville de Bobo Dioulasso au Burkina Faso. En effet, l’opérateur drone, à collecté et analyser des informations agricoles des exploitations agricoles à partir des vues aériennes effectuées régulièréventuelleement par le drone.
L’expérimentation est à sa fin et la FEPAB afin de partager l’expérience avec d’autres acteurs a organisé un atelier de bilan de l’opération et de capitalisation les 20 et 21 décembre 2018 à Bobo Dioulasso pour une diffusion et une mise à l’échelle .